Le monde uni ne sera jamais vaincu
87.8x71.11 pouce

Edner Estanis

Le Monde en crise COVID-19
Aujourd’hui est un grand jour pour moi, car Je suis invité  à présenter mes œuvres dans une académie d’art organisé par l’union des Artistes et Artisans Haïtiens .
Permettez-moi de me présenter. Je m’appelle Edner Estanis, je suis né en Haïti le 10 mars 1966. J’y ai passé mon enfance et mon jeune âge . Je suis issu d’une famille d’artistes . J’ai eu l’exemple de mes oncles ,de mes frères et de mes cousins qui m’ont d’ailleurs appris beaucoup dans l’art . Je peux dire que j’ai l’art dans le sang .
En 1984 , j’ai décidé d’aller vivre en République Dominicaine. J’ai eu deux enfants d’une première union , un fils et une fille . Je vie une belle union depuis 26 ans  avec ma femme actuelle ; nous nous soutenons dans les bons et les moins bons moments. Nous nous sommes rencontré en République Dominicaine et je suis très reconnaissant envers Dieu d’avoir permis que nos chemins puisses se croiser. Par ailleurs , de notre union, nous avons eu deux filles. Ma femme et moi avons vécu dans le bonheur et la joie.
Cependant  , il y a 12 ans nous avons reçu de mauvaises nouvelles lorsqu’elle a été diagnostiquée de la maladie appelé lupus, pour laquelle nous avons beaucoup souffert. De plus , 5 ans plus tard , j’ai été diagnostiqué de la maladie de Lique-Plano ; comme si ce n’était pas assez , j’ai également reçu un diagnostic de maladie d’asthme il y 4 ans , suivi du diabète.
Au milieu de cette période turbulente, le début de la pandémie a été notre pire cauchemar et de crainte pour ma famille . Nous savions que si la  covid-19 frappait ma femme et moi, ce serai la fin pour nous . Pour la première fois le monde était en arrêt total. Plus de commerce sur l’île . Plus de touriste , plus de marché pour mes tableaux d’art . Toutes ces circonstance on provoquées une dépression en moi, qui m’a conduit à abandonner l’art.
Mais un jour, Dieu a parlé à mon cœur et j’ai dit que <<Je préférerais mourir avec mon pinceau dans mes mains plutôt que de mourir les bras croisés par le covid-19>>. C’est alors , que j’ai décidé de revenir à ma passion, qui est l’art avec la peinture.
Après avoir peint quatre petits tableaux, j’ai appris aux informations que les histoires du virus se répéterait tous les 100 ans. Cela m’a inspiré à peindre un travail sur le virus. J’ai pris comme sujet Le monde est en crise Covid-19.
Ensuite, j’ai vu aux nouvelles comment tous les pays du monde travaillent avec beaucoup d’enthousiasme pour obtenir un vaccin capable de vaincre le virus le plus rapidement possible.
 “Pour moi, tous les médecins et infirmières sont des héros” Quand j’ai vu dans les nouvelles le grand travail que font les médecins et tous les scientifiques, je me suis demandé comment une personne pauvre qui n’est pas célèbre peut aider l’humanité à faire face au virus. Pour moi, le seul moyen d’aider l’humanité est de présenter cette œuvre d’art au monde. Je demande à toute l’humanité de bien vouloir soutenir tous les pays du monde avec leurs vaccins, si je l’ai fait avec mon œuvre d’art, vous pouvez le faire aussi. NOUS SOMMES CONFIANTS QUE NOUS AVONS UNE SOLUTION POUR VAINCRE LA COVID-19 BIENTÔT! Avec ce travail, je sais que dans 100 ans l’humanité pourra se souvenir de moi. “

.